Comment ralentir ou stopper la chute de cheveux

Que l’on soit homme ou femme, nos cheveux sont un véritable atout de séduction. Toutefois, leur chute peut provoquer un certain manque de confiance en soi. Toutefois, il existe des solutions pour ralentir, voire même stopper la chute de cheveux. D’autres méthodes plus drastiques et onéreuses garantissent même une repousse complète des cheveux. 

Privilégiez les traitements naturels 

Les causes d’une chute de cheveux sont souvent multiples et il est conseillé de consulter un dermatologue avant de se lancer dans un quelconque traitement. Toutefois, il existe des moyens naturels de remédier à votre chute de cheveux si elle n’a pas pour facteur l’hérédité. Les compléments alimentaires riches en vitamine B et E. sont un excellent moyen pour retrouver des cheveux en pleine forme. Une chute de cheveux peut être également due à une mauvaise hygiène de vie, ressaisissez vous et adoptez une attitude saine, le sport sera votre meilleur allié. Par ailleurs, la cure de cheveux aux huiles essentielles est un excellent moyen de remédier à une perte de cheveux, et favorise parfois même une repousse. Toutefois, il existe des solutions contre la calvitie si votre chute de cheveux est héréditaire.

Autres méthodes

Perdre ses cheveux est tout à fait normal, le cycle de vie d’un cheveu commence dès notre enfance et arrivé à maturité, il prend fin et se remplace par un nouveau. Cependant, ce cycle est perturbé en cas d’alopécie androgénique, plus difficile à traiter, les solutions sont souvent à long terme. Il existe des traitements médicamenteux contre la calvitie, mais hélas, la cure doit être renouvelée pour conserver les résultats obtenus. 

Par contre, ces traitements peuvent avoir des effets indésirables. Toutefois, pour réussir à stopper définitivement la calvitie, une dernière solution s’offre à vous, celle du micro greffe. Cette méthode garantit à coup sûr une repousse complète, mais son coût reste élevé. Il faudra débourser dans les 6000 euros et les résultats ne seront visibles qu’au bout d’un an.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =