Comment bien choisir son chauffe-eau pour faire des économies ?

chauffe-eau

Confort, économie d’argent, praticité, longévité… Les chauffe-eau d’aujourd’hui sont de plus en plus performants. Un bref aperçu peut vous aider à faire l’investissement le plus intelligent lors de la mise à jour de votre installation d’eau chaude sanitaire.

Dans 60% des cas, le remplacement du chauffe-eau est dû à un dysfonctionnement. Mais ne succombons pas à l’urgence. Car l’eau chaude sanitaire représente environ 15% de la facture énergétique d’une maison ! Alors, prenez le temps de comparer les solutions disponibles en fonction de vos besoins, votre budget et de votre habitation (installation existante, taille du foyer, espace disponible, etc.).

Évidemment, mieux vaut prévoir avant qu’un chauffe-eau ne fuie!

Quatre critères pour choisir un chauffe-eau sont déterminants : le confort d’une eau chaude tout au long de la journée, quels que soient vos besoins ; des économies pour réduire vos factures ; la praticité (facilité d’utilisation et d’entretien) ; et enfin sa durée de vie.

Plusieurs solutions s’offrent à vous : faites un choix !

Premier critère à prendre en compte : la taille de votre logement. On estime généralement qu’un chauffe-eau devrait produire 40 litres par personne et par jour. Un ballon d’eau chaude sanitaire trop petit entraînera une perte de confort importante, tandis qu’un ballon trop grand entraînera une perte d’énergie car l’eau sera chauffée à blanc. Il faut trouver la capacité de stockage la plus optimisée à vos besoins !

Autre facteur à prendre en compte pour choisir : l’espace dont vous disposez. Des chauffe-eau d’appoint verticaux, horizontaux, sur pied ou muraux de petite capacité existent et sont facilement adaptables à toutes les habitations. Cependant, leur installation dans les salles de bains est réglementée. Vous devez également savoir que les appareils horizontaux nécessitent une capacité plus élevée que les appareils verticaux.

Enfin, et c’est un paradoxe, l’eau est l’ennemi juré du chauffe-eau ! Une eau trop douce peut provoquer une corrosion prématurée du réservoir, et une eau trop dure peut endommager les résistances. Pour une durée de vie plus longue, pensez à connaître la qualité de votre eau. Et choisissez le modèle correspondant : est-ce que le réservoir d’eau a été traité anti-corrosion, ou est-il équipé d’une résistance protégée par une coque ?

Aujourd’hui, les chauffe-eau sont suréquipés : visualisation en temps réel de la quantité d’eau chaude disponible restante, programmation du thermostat …

Ces modèles sont particulièrement adaptés aux ménages où le nombre de résidents change de jour en jour, étant en mesure d’analyser les habitudes du ménage et de déterminer les scénarios les plus économiques et les plus confortables possibles.

Selon les constructeurs, les économies peuvent représenter environ 20 % de la consommation annuelle.

Le chauffe-eau électrique : économique à l’achat et à l’installation

Une fois ces critères établis, vous y verrez plus clair dans le choix de votre chauffe-eau. 45 % des résidences principales utilisent l’électricité pour chauffer l’eau (source : Ademe). La solution la plus courante : les chauffe-eau électriques à accumulation, aussi appelés « cumulus » ou ballons d’eau chaude. Les raisons de son succès sont sa facilité d’installation et son coût relativement faible : entre 200 et 1 500 euros, selon la technologie et la taille du réservoir.

Le principe est simple : une résistance chauffe l’eau du réservoir, un peu comme une très grosse bouilloire électrique. Aujourd’hui, si nous combinons les avancées technologiques avec l’option de contrats heures creuses/heures pleines, vous pouvez économiser beaucoup d’argent par rapport aux chauffe-eau plus anciens.

Le chauffe-eau thermodynamique, plus cher à l’achat mais économique sur la durée !

Autre solution de chauffe-eau possible : un chauffe-eau thermodynamique. Respectueux de l’environnement, il se compose de deux éléments : un ballon d’eau chaude et une pompe à chaleur. Contrairement aux réservoirs traditionnels qui chauffent l’eau par résistance électrique, les chauffe-eau thermodynamiques utilisent l’énergie présente dans l’air.

Résultat : Il permet de diviser l’addition par trois sur l’année ! Le coût moyen d’achat et d’installation d’un chauffe-eau thermodynamique est cependant bien plus élevé !

Le chauffe-eau solaire vous fera économiser argent et énergie !

Dernière solution possible : les chauffe-eau solaires. L’achat et l’installation d’un chauffe-eau solaire peuvent coûter près de 6 000 euros. Les chauffe-eau solaires sont certes très coûteux et, en plus de leurs avantages environnementaux, ils peuvent réduire vos factures d’eau chaude sanitaire drastiquement et vous pouvez aussi bénéficier d’importants crédits d’impôt.

Son fonctionnement est simple : de l’eau glycolée (qui ne gèle pas en hiver) circule entre des panneaux solaires (généralement installés sur votre toit) et votre ballon d’eau chaude sanitaire. Il récupère les calories du rayonnement solaire dans le collecteur. Il la transmet ensuite à travers le serpentin à l’eau chaude sanitaire dans le ballon : une eau chauffée à la seule force des rayons du soleil ☀️

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 7 =


Life StyleTravelFashionBeauty