Achat immobilier : échangeriez-vous votre maison contre une autre ?

achat immobilier

La pénurie de logements se fait ressentir dans toutes les villes françaises, même en campagne et dans les départements les plus reculés, et cette tendance s’observe également à l’étranger. Ainsi, il devient de plus en plus difficile pour les personnes qui souhaitent acquérir un bien de trouver la perle rare, face à un marché saturé. Pour faire face à ce problème qui peut lourdement impacter vos projets d’achats immobiliers, il existe ce que l’on appelle l’échange de maison, après estimation du bien immobilier. Un tel échange est-il possible ? Si oui, comment pourriez-vous en profiter, et que devriez-vous garder à l’esprit ? On vous en parle.

 

Quels types de biens peuvent être concernés par un échange ?

En réalité, l’ensemble des biens peuvent être échangés, qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison à la campagne, d’un garage ou d’une maison de vacances, le propriétaire est libre d’échanger le bien qui lui est propre. Ce peut être un moyen d’échanger votre maison contre un bien situé dans une autre région, où vous aimeriez vous établir. Vous pourriez également choisir cette option pour trouver un plus grand appartement en ville, dans un quartier qui vous plaît, en fonction des biens proposés à l’échange.

 

Avant de penser à échanger de maison de manière définitive, vous devrez prendre le temps de réaliser l’estimation du bien immobilier que vous possédez. Pour autant, estimer sa maison n’est pas toujours évident, surtout si ce bien a une valeur sentimentale, qui pourrait vous éloigner du prix du marché. Ainsi, pour faciliter cette démarche, vous pourrez profiter de l’aide d’un professionnel, qui vous aidera à connaître la valeur de votre bien, et pourra également vous apporter ses conseils concernant les quelques améliorations et rénovations que vous pourriez mettre en place pour augmenter rapidement la valeur et le prix au m2 de votre logement.

 

L’estimation de la maison est terminée ? Pensez également qu’il faudra prendre en compte sa localisation, qui peut avoir un fort impact sur la valeur de l’appartement ou de la maison. Une fois cette étape terminée, vous pourrez vous lancer dans la recherche d’une maison à échanger. Pour cela, différents sites vous proposent des échanges de maison, et vous pourrez aussi en parler à votre notaire, ou déposer des annonces dans différents commerces de la ville ou du village où vous aimeriez déposer vos valises.

 

Comment peut-on échanger un bien immobilier ?

Maintenant que vous connaissez la valeur de votre logement, en fonction du prix immobilierde sa localisation, vous pouvez vous pencher de plus près sur les conditions d’achat et les réglementations qui encadrent l’échange de biens. Ces derniers peuvent être peu connus, car il s’agit d’un mode d’achat rarement utilisé, comme en témoignent les notaires. Les échanges concernent plus souvent des biens d’une même copropriété, un garage ou une place de parking échangée contre une autre, ou encore entre des héritiers qui décident de s’échanger leurs lots. Pour autant, l’échange de maison pourrait devenir de plus en plus à la mode du fait du marché du logement saturé que l’on retrouve aujourd’hui.

achat immobilier

Voici quelques règles que vous devrez prendre en compte avant votre échange :

  • L’échange ne peut se faire qu’entre deux propriétaires. Si votre bien est en copropriété, l’ensemble des propriétaires devront donner leur accord avant que l’échange ne puisse avoir lieu.
  • Pour l’échange d’un bien, vous devrez prendre en compte le crédit du propriétaire ou lever l’hypothèque s’il s’agit d’un bien hypothéqué. Des points à prendre en compte pour calculer le montant de votre échange, et vous assurer qu’il soit intéressant.
  • Pour tout échange, il est nécessaire de passer devant un notaire. Ce dernier devra établir un acte reçu par notaire aux fins de publicité foncière, demandé par la Conservation des Hypothèques.

 

Que se passe-t-il en cas de biens de valeurs différentes ?

Si vous échangez deux biens de même valeur, vous n’aurez qu’à régler les frais de formalités et les frais de notaire, ainsi que 5% de frais de mutation, qui devront être partagés entre les propriétaires concernés. Il est aussi possible d’échanger deux biens immobiliers n’étant pas de même valeur, pour autant, la personne qui souhaite échanger un bien d’une estimation inférieure à un bien d’un montant plus élevé devra s’acquitter de certains frais :

  • Cette fois, les frais de mutation seront appliqués sur le bien de plus faible valeur, et ils devront également être répartis entre les différentes parties.
  • La personne qui acquiert le bien le plus onéreux devra verser la différence à l’autre propriétaire. Elle devra également régler la soulte et la taxe de publicité foncière.

 

En prenant en compte ces différents points, et après estimation de votre bien immobilier, vous pourrez considérer cette option pour vous séparer de votre logement en limitant les frais, grâce à un échange avec un bien de même valeur ou d’une valeur différente. À vous de voir !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 5 =


Life StyleTravelFashionBeauty