Les avoirs du 2e pilier permettent aux bénéficiaires d’avoir un revenu suffisant pour subvenir à leurs besoins pendant la retraite. Ces cotisations peuvent être récupérées dans cette optique, mais pas que. Vous pouvez également retirer le capital que vous aurez accumulé dans votre 2e pilier lorsque vous quittez le territoire helvète. Cela peut aussi se faire quand vous devez quitter votre employeur pour créer votre entreprise ou lorsque vous envisagez d’acheter une maison. Chacun de ces cas est mieux développé ici.

 

Au moment de prendre sa retraite

Vous pouvez bien retirer vos cotisations du 2e pilier au moment de partir à la retraite. En Suisse, dès que vous avez 65 ans pour les hommes ou 64 ans pour les femmes, vous pouvez déjà récupérer ces avoirs. Il vous est possible de les retirer sous forme de rente ou de capital.

À cet effet, vous n’avez qu’à contacter votre caisse de pension. Pour ceux qui ont travaillé sur le territoire helvète en tant que frontaliers, vos avoirs sont disponibles sur un compte de libre passage. Pour les récupérer, faites appel à l’institution de prévoyance en charge dudit compte.

Pour ceux qui ont perdu leurs avoirs pour une raison donnée, sachez qu’il existe des guides en ligne pour les retrouver rapidement. Celui proposé par swiss-serenity.ch vous sera d’une grande utilité. Il faut noter que si vous n’arrivez pas à les retrouver dans les caisses de pension de vos employeurs, ils sont forcément dans les caisses de la Fondation Institution Supplétive LPP.

 

Lorsque vous quittez définitivement la Suisse

En cas de départ définitif de ce beau pays, vous avez la possibilité de retirer vos cotisations du 2e pilier. Cependant, il faut notifier que cela n’est faisable que si vous envisagez de résider définitivement dans un pays hors de l’UE (Union Européenne) ou de la zone ALELE (Association européenne de libre-échange).

Autrement, on vous affiliera automatiquement à une assurance de vieillesse, invalidité et survivant du pays où vous résiderez désormais. Dans un tel contexte, la part obligatoire de vos cotisations restera bloquée sur un compte en Suisse jusqu’au moment où vous serez admis à la retraite.

Quant à la part surobligatoire du capital, la partie restante du présent pilier, il vous est permis de la récupérer à votre guise. Votre institution de prévoyance vous donnera les véritables directives à suivre pour faire un retrait anticipé lorsque vous décidez de quitter la Suisse pour toujours. Pour ceux qui ont un compte de libre passage, faites l’effort de récupérer votre avoir qui s’y trouve avant quitter le territoire.

 

Pour se mettre à son propre compte

Vous pouvez également faire ce retrait lorsque vous voulez devenir indépendant. Pour parvenir à débloquer vos avoirs, il vous faut envoyer à votre institution de prévoyance les documents qui prouvent que vous avez créé votre société.

Cela doit se faire dans l’année qui succède à celle du lancement de vos activités. Pour ceux qui sont mariés ou vivent en partenariat enregistré, vous ne pourrez débloquer les fonds que si votre partenaire ou conjoint vous y autorise.

 

Autres raisons de retirer ses avoirs du 2e pilier

Vous pouvez récupérer vos cotisations du 2e pilier pour acheter un logement. En outre, les fonds peuvent être débloqués pour rembourser un prêt hypothécaire. En cas de divorce, le capital accumulé pendant le mariage sera partagé entre les conjoints.

La même règle sera suivie par les partenaires suite à la dissolution de partenariat enregistré. Lorsqu’il y a décès dans l’un de ces cas (mariage ou partenariat enregistré), une rente est donnée au survivant.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 28 =