Comment rendre son logement accessible aux PMR ?

Les personnes à mobilité réduite (PMR) doivent faire face à de nombreux défis au quotidien, et rendre leur logement accessible peut drastiquement changer leur qualité de vie et les aider à gagner en indépendance. Voici quelques conseils pour adapter sa demeure pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer.

Adapter ses escaliers

Les escaliers sont un élément de circulation particulièrement dangereux pour les personnes à mobilité réduite, et il faut s’assurer qu’ils soient adaptés au mieux afin non seulement de garantir leur sécurité, mais également de renforcer leur confiance en elles et leur permettre d’évoluer dans l’ensemble de leur demeure. Il est en effet fréquent de condamner tout un étage lorsque l’on a peur d’emprunter les escaliers.

Les marches ne doivent pas dépasser 18 cm de hauteur et, dans l’idéal, doivent atteindre une largeur de 80 cm ou plus. Il est par ailleurs nécessaire d’équiper l’escalier d’une main courante et d’un éclairage adapté.

Pour les personnes en fauteuil roulant ou avec une difficulté motrice trop importante, il faudra installer une solution particulière, telle qu’un monte-escalier, un ascenseur personnel ou encore une chaise élévatrice.

Gérer les portes

Les portes et les couloirs doivent être suffisamment larges pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse les franchir et s’y déplacer sans souci. Ainsi, la largeur minimale conseillée est de 90 cm. Pour faciliter la circulation de tous, il est possible d’intégrer un système d’ouverture électronique pour les portes. La commande du dispositif doit être accessible pour les personnes assises ou debout, c’est-à-dire à une hauteur de 0,90 et 1,30 m.

Bien aménager son intérieur

L’essentiel est de conserver des zones de circulation non encombrées et de faciliter au mieux les déplacements. Il faut donc ainsi éviter la présence de petits meubles, de plantes ou autres objets sur les lieux de passage. Attention également aux tapis, sur lesquels il est trop facile de trébucher. Les sols en lino ou en parquets vitrifiés sont par ailleurs glissants et doivent être remplacés par un revêtement plus adhérent.

Bien aménager son extérieur

Avant de pouvoir bien circuler et vivre dans un logement, il faut pouvoir y accéder sans problème. Un cheminement bien balisé, large, sans dénivelé ou avec une pente réduite et des paliers de repos permettra à chacun d’accéder à l’entrée du logement. Il faut également aménager l’extérieur pour que les zones telles que le garage ou le local à poubelle soient accessibles pour tous les usagers.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 28 =