Conseils pour réaliser la traduction de ses documents financiers


La traduction financière est peut-être l’outil le plus important de l’arsenal de l’industrie fintech en matière de réussite mondiale. Les entreprises fintech ont tendance à se considérer comme des perturbateurs. Elles essaient presque toujours d’offrir quelque chose de différent des services des banques et institutions financières traditionnelles.

Mais le succès de haut niveau dans le domaine des fintech est presque toujours lié à une portée mondiale et à des services internationaux.

Si vous êtes dans le secteur de la fintech et que vous envisagez de lancer vos produits à l’international, il est indispensable d’obtenir la traduction financière la plus efficace si vous voulez réussir vos échanges sur le marché mondial.

Voici tout ce que vous devez savoir sur la façon de commencer à faire exactement cela :

1) Faites appel à un linguiste de langue maternelle

Avant toute chose, lorsque vous localisez des produits de services financiers, vous devez vous assurer que vous – ou la société de traduction que vous avez choisie – utilisez des locuteurs natifs des régions spécifiques que vous ciblez.

Il est primordial de travailler avec un traducteur natif, surtout pour la traduction d’un document financier. Parce que plus de deux décennies d’expérience nous ont montré que c’est le seul moyen de fournir des traductions de haute qualité qui semblent naturelles à un œil natif.

Seul un natif sera en mesure de vous aider à surmonter les barrières culturelles et linguistiques lorsque vous adapterez votre produit à un nouveau public.

2) Faites appel à un spécialiste du sujet

Faire appel à un linguiste natif est une bonne pratique. Mais il faut aussi que tous les experts linguistiques impliqués dans votre projet soient des spécialistes des services financiers.

Par exemple, les taux de change et les devises sont l’un des éléments les plus importants à maîtriser dans les traductions financières. La compréhension et la description de concepts tels que la gestion des devises et les méthodes de paiement nécessitent des connaissances spécialisées si l’on veut y faire référence correctement.

Pour se développer au Danemark, par exemple, l’expertise d’un traducteur français danois spécialisé dans l’industrie financière est recommandée.

3) Vérifiez les pratiques de sécurité de votre FSL

La transmission de vos documents prêts à traduire à votre prestataire de services linguistiques doit être traitée avec le même souci de sécurité que pour toute autre donnée critique de l’entreprise.

Vous voudrez que votre fournisseur de services linguistiques ait des pratiques de sécurité clairement définies sur la façon dont il conserve et transmet les données.

4) Prévoyez de localiser dès le départ

S’il n’est pas déjà trop tard, il est toujours préférable de construire vos produits dès le départ dans le but de les rendre faciles à localiser par la suite. Ce processus est généralement appelé internationalisation, ou « i18n ».

Votre plan d’internationalisation et de localisation doit inclure chaque aspect de votre offre avec lequel les consommateurs de votre nouveau marché cible seront en contact. Par exemple :

  • Le site Web – une version correctement localisée de votre site Web est indispensable pour chaque langue et culture que vous ciblez. Chaque version doit avoir une portée de fonctionnalité égale à celle de votre site Web original. Vous pourriez également faire appel à un rédacteur web local.
  • Médias sociaux – il en va de même pour vos profils et votre présence sur les médias sociaux. Même le choix des bonnes plates-formes de médias sociaux sur lesquelles être présent est une décision majeure lorsque vous entrez sur de nouveaux marchés. C’est d’autant plus important que la majorité des utilisateurs de fintech sont des millennials ou plus jeunes – un groupe démographique qui est également fortement représenté sur les médias sociaux.
  • Être cohérent dans vos plans et votre mise en œuvre à travers les versions linguistiques et tout au long du cycle de vie de votre produit est en fait un gain de temps et d’argent plutôt qu’une dépense. Il est donc dans l’intérêt de votre entreprise de planifier correctement dès le départ.

En accordant la même attention aux traductions que vous utilisez dans chaque canal par lequel les consommateurs peuvent entrer en contact avec vous, vous obtiendrez de sérieux dividendes lorsqu’il s’agira d’accroître les niveaux de confiance et de vous démarquer de la concurrence.

5) Envisagez une formation interculturelle

Si vous envisagez de pénétrer un nouveau marché, il est important de ne pas oublier de planifier la qualité du service d’assistance que vous allez fournir aux nouveaux consommateurs. Si vous embauchez dans la région locale, vous devez également vous assurer que votre équipe de ressources humaines peut évaluer correctement vos nouvelles recrues potentielles.

Vous devez également prendre certaines mesures pour vous assurer que les membres de l’équipe ou les équipes locales qui parlent des langues différentes ou sont issus de cultures différentes se sentent bien intégrés à votre entreprise. Cela implique tout, du partage de la culture de l’entreprise à la compréhension de la manière d’interagir avec les membres de l’équipe issus d’autres cultures de façon professionnelle, efficace et productive.

Il a été prouvé que la formation interculturelle et l’établissement de relations entre les équipes régionales ont un sens tant financier qu’opérationnel.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 5 =


Life StyleTravelFashionBeauty