Vous vous posez des questions sur le traitement des boues et aimeriez savoir quelles sont les étapes pratiquées lors de ce traitement. Pour en apprendre davantage sur les différents processus de traitement des boues qui sont régis par une législation spécifique, il vous suffit, pour cela, de découvrir les 3 grandes étapes détaillées dans cet article. 

Première étape : l’épaississement

Concernant le traitement des boues, il y a une première étape que l’on appelle l’épaississement et qui permet de réduire le volume de boue à traiter. Cette méthode comporte différents processus dont les 2 principaux sont les suivants : 

  • le processus d’épaississement par gravité : cette technique, qui utilise la gravité, est utilisée pour les boues primaires, mixtes et physiques-chimiques et se produit dans la zone centrale  ;
  • le processus d’épaississement par flottaison : ce système qui est recommandé pour épaissir des boues biologiques se concentre dans la partie supérieure. Cette concentration est due à l’union de microbulles et notamment d’air. 

Pour en apprendre davantage, n’hésitez pas à consulter le site internet EMO France pour découvrir en profondeur ces différents processus.

Seconde étape : la stabilisation

Concernant la seconde étape du traitement des boues qu’est la stabilisation, elle se divise en différents processus dont voici 2 exemples : 

  • la stabilisation aérobie : Grâce à ce processus, qui agit par action microbiologique, la matière organique (MO) est oxydée du fait d’un apport d’oxygène dans tous les digesteurs ouverts ;
  • la stabilisation aérobie thermophile : ce processus permet de parvenir à répondre à différentes réglementations très strictes en effectuant une digestion aérobie auto thermique. Cela se base sur la conservation de l’énergie thermique générée lors de la digestion des matières organiques des boues. 

Troisième étape : la déshydratation

Qu’elle soit naturelle ou mécanique, ce processus de déshydratation est une opération physique qui permet de réduire le volume ainsi que le taux d’humidité de la boue. La déshydratation à différents objectifs qui sont les suivants : 

  • une augmentation de la teneur en matière sèche entre 3 et 40 % ;
  • une diminution des coûts de transports du fait d’une réduction de volume : 
  • une amélioration de la manipulation et du transport des boues ;
  • une augmentation du pouvoir calorifique due à une baisse de l’humidité ; 
  • faire en sorte d’éviter les odeurs. 

Sachez qu’une fois le traitement de ces boues effectué comme il se doit, elles pourront être utilisées en tant que fertilisant dans le secteur agricole. Sachez également que la qualité des boues peut varier en fonction de la composition des eaux usées utilisées dès le départ du processus de traitement.  

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 2 =