Prendre soin de son véhicule et effectuer les réparations nécessaires est primordial pour assurer sa longévité et sa sécurité. Au fil des années et des kilomètres parcourus, certaines pièces sont naturellement sujettes à l’usure et nécessitent d’être remplacées. Voici les réparations mécaniques les plus courantes à prévoir sur un véhicule.

Le remplacement des bougies et des filtres à air 

Les bougies d’allumage et les filtres comme filtre à huile hydraulique font partie des éléments d’entretien périodique. Les bougies s’encrassent avec le temps, ce qui dégrade le rendement de l’allumage et occasionne des ratés du moteur. Elles doivent être remplacées environ tous les 50 000 km.

S’agissant des filtres, ils se colmatent progressivement et limitent l’arrivée d’air frais dans le moteur, nuisant à la combustion. Leur remplacement est à prévoir tous les 40 000 km environ. Là encore, il est assez aisé pour un amateur de procéder au remplacement des bougies et des filtres à air, à condition de respecter les couples de serrage et les préconisations du constructeur.

La vidange et le changement de l’huile moteur

L’huile moteur est un élément essentiel pour le bon fonctionnement et la lubrification du moteur. Il est recommandé d’effectuer une vidange régulière selon le kilométrage parcouru, généralement tous les 15 000 à 30 000 km.

Remplacer l’huile usée par de l’huile neuve permet de nettoyer les résidus, de renouveler les additifs et de rétablir les propriétés lubrifiantes. La vidange doit être accompagnée d’un changement du filtre à huile. Un entretien régulier de l’huile moteur limite l’usure du moteur et prévient des pannes graves.

Le processus de vidange et de remplacement de l’huile moteur est une manipulation simple accessible à l’automobiliste moyen. Il suffit de vidanger l’huile usagée par le bouchon inférieur, de dévisser le filtre à huile et d’en replacer un neuf, puis de faire l’appoint en huile neuve par le bouchon supérieur jusqu’au niveau adéquat.

La révision du système de freinage

Le système de freinage est la sécurité numéro un du véhicule. Avec le temps et l’usage, les plaquettes, disques et garnitures s’usent et perdent en efficacité. Il est donc primordial de surveiller l’épaisseur des plaquettes et l’état de surface des disques, et de les remplacer avant qu’ils n’atteignent la limite d’usure.

Outre les éléments de friction, l’étanchéité du circuit de freinage doit être vérifiée pour prévenir les fuites, et le liquide de frein doit être renouvelé tous les 2 ans ou 40 000 km. Enfin, une purge du circuit s’impose en cas de remplacement d’éléments hydrauliques.

L’entretien de la courroie de distribution

La courroie de distribution ou courroie crantée est une pièce capitale dans le fonctionnement du moteur puisqu’elle permet la synchronisation de l’ouverture des soupapes avec le mouvement des pistons. Sa défaillance entraîne des dégâts moteur majeurs. Son remplacement est donc essentiel, à réaliser selon les préconisations du constructeur, généralement entre 60 000 et 120 000 km.

Hormis le remplacement périodique de la courroie, la tension et l’état de la courroie doivent être vérifiés à chaque vidange, de même que le fonctionnement des galets tendeurs. Cet entretien méticuleux évite tout risque de casse ou de désynchronisation. Compte tenu de la complexité d’intervention, seule une main experte en mécanique auto est recommandée pour intervenir sur la courroie de distribution, afin de mener l’opération avec méthode et minutie.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 3 =