www.candidaalbicans.net

Pour être bien : qu’est ce que le Candida Albicans, responsable d’infections comme la candidose ?

Même si le candida albicans est un champignon bénin, une trop grande quantité de celui-ci dans l’organisme peut rapidement altérer le système immunitaire. Différents symptômes peuvent apparaître suivant l’environnement de prolifération. En conséquence, les traitements varient suivant le milieu infecté et la gravité de l’infection.

Quelles sont les caractéristiques du candida albicans ?

Il faut savoir que c’est un champignon appartenant à la classe des levures. Il est présent en faible quantité dans l’organisme humain et reste généralement inoffensif. Cependant, certains facteurs tels que le diabète, la macération, l’antibiothérapie, l’irritation de la muqueuse ou encore l’immunodépression favorisent son accroissement et sa multiplication.

Dans sa forme la plus avancée et la plus nuisible, le candida albicans peut se transformer en une moisissure capable d’infecter et d’affaiblir tout le système immunitaire. Les chercheurs comptent 35 espèces de candida albicans. Chacune de ces espèces est susceptible de sécréter au moins 79 substances chimiques différentes pouvant être nuisibles à l’organisme humain. La prolifération de cette bactérie peut ainsi être néfaste pour la santé et provoquer des dysfonctionnements du système immunitaire. Face à une trop grande déflagration et une démultiplication des éléments toxiques disséminés par le candida albicans, les anticorps peuvent devenir de moins en moins efficaces.

Quels sont les symptômes et les causes de la candidose ?

Les symptômes de la candidose peuvent se présenter sous plusieurs formes. La forme cutanée se reconnaît par l’apparition de rougeurs au niveau des plis abdominaux, inguinaux, auxiliaires, inter fessier ou encore sous les seins. Mais à part cela, les petits plis comme les espaces entre les doigts, l’anus ou sur la commissure labiale peuvent également voir apparaître des rougeurs. En de rares occasions, les espaces entre les orteils peuvent être touchés. Ces rougeurs vont s’étendre sur le reste de la peau provoquant ainsi des indispositions chez le patient.

La forme unguéale quant à elle se caractérise surtout pas l’apparition de rougeurs et de gonflements purulents au niveau des ongles. Sous forme de muqueuse, la candidose peut être buccale, vaginale ou sous forme de balanite candidiosique. Cependant, les symptômes les plus fréquents qui apparaissent et qui rendant parfois difficile le diagnostic apporté par le médecin sont les troubles digestifs chroniques, les fatigues inexplicables, les troubles nerveux et allergiques, les problèmes gynécologiques liés à l’apparition persistante de champignons vaginaux ou encore les troubles de la respiration et du sommeil.

Quels sont les traitements préconisés ?

En cas de candidose avérée, il est nécessaire d’agir le plus rapidement possible afin de limiter la déflagration de tout le système immunitaire. Pour ce faire, les médecins peuvent prescrire des crèmes, des poudres antifongiques, des pastilles ou également des suppositoires. Il est aussi possible d’ingurgiter des médicaments par voie orale même en cas de maladie grave. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que seul le diagnostic du médecin vous permettra par la suite de suivre le traitement le plus adapté à votre cas. Ainsi, dès l’apparition des premiers signes symptomatiques, il est toujours recommandé de consulter votre médecin traitant.

En conclusion, bien que le candida albicans soit un champignon généralement inoffensif, un déséquilibre de la flore du milieu dans lequel la bactérie se trouve peut engendrer une rapide prolifération des champignons. Un nombre excessif de cette bactérie dans l’organisme peut provoquer des infections graves telles que la candidose. Afin de suivre un traitement adéquat, référez-vous à votre médecin.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 19 =