Découvrir le boulier chinois, la première calculatrice de l’histoire

Vous êtes-vous déjà demandé comment vous pourriez résoudre des problèmes de mathématiques si vous n’aviez pas de calculatrice ou d’ordinateur, ni même de crayon et de papier ? Depuis des siècles, les habitants d’Asie utilisent un outil de comptage pour effectuer des opérations mathématiques.

Le nom de la calculatrice chinoise est « suanpan », mais elle est également connue sous le nom de boulier. Datant au moins du 12e siècle, cet outil de comptage s’est transmis au fil des siècles, sa conception et sa fonction d’origine restant pratiquement inchangées.

Qu’est ce que le boulier chinois ?

Un suanpan traditionnel ou boulier chinois est constitué d’un cadre rectangulaire en bois divisé par une barre horizontale en deux parties, l’une supérieure et l’autre inférieure. Une série de fils ou de tiges verticaux enfilés avec des perles s’étendent du haut vers le bas du cadre. La partie du fil située au-dessus de la barre est traditionnellement appelée « ciel » mais est également appelée « pont supérieur ». La partie située sous la barre, traditionnellement appelée « Terre », est l’étage inférieur.

Chaque fil du cadre du boulier comporte sept perles, dont deux à l’étage supérieur et cinq à l’étage inférieur. Chacune des deux perles de l’étage supérieur a une valeur de 5, tandis que les perles de l’étage inférieur ont chacune une valeur de 1. Les fils représentent les puissances de dix. En commençant à droite du boulier, le premier fil représente les valeurs inférieures à 10, le deuxième fil représente les valeurs de 10 à 99 et le troisième fil représente les valeurs de 100 à 999. Ce schéma se poursuit sur les autres fils, ce qui permet à un boulier traditionnel de 13 fils de représenter de très grands nombres.

Histoire du boulier chinois

Les appareils de comptage comme le boulier sont utilisés depuis plus de 2 000 ans. Il existe des traces d’outils similaires, connus sous le nom de planches de comptage, utilisés par les Grecs et les Romains de l’Antiquité.

Ces planches comportaient des rainures métalliques avec des compteurs coulissants qui étaient déplacés horizontalement pendant les opérations de comptage. Certains historiens pensent que les marchands romains ont introduit ces planches de comptage auprès des Chinois dans le cadre de transactions commerciales et que les Chinois ont ensuite fait évoluer l’outil jusqu’à sa forme actuelle.

Un très bon outil d’apprentissage au mathématiques

Le boulier poursuit sa route à travers les siècles, et aujourd’hui encore, il est utilisé par des millions de personnes dans le monde. Pour les plus jeunes, il constitue un outil d’éveil intellectuel reconnu. Il est également un excellent moyen de débuter l’apprentissage des mathématiques, tout en s’amusant !

Il existe de nombreuses variantes du boulier chinois, comme le boulier japonais par exemple. On trouve évidemment des bouliers adaptés aux enfants, et pour les adultes, un boulier vintage pourra parfaitement se fondre dans le décor d’un salon d’intérieur ! Vous pourrez facilement vous procurer un boulier en ligne (cette boutique propose par exemple de nombreux bouliers : boulier chinois, japonais, pour enfants ou encore vintage).

Vous l’avez compris, pour mêler le plaisir et l’apprentissage, mais également la tradition et l’esthétisme, le boulier est l’outil parfait à avoir chez soi !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =