L’entrepreneuriat implique de grandes responsabilités. En effet, diriger un projet ou une entreprise est loin d’être une mince affaire. Il existe de nombreux aspects auxquels il faut faire attention, dont la plus importante, la comptabilité. Découvrez dans cet article une liste non exhaustive des différentes erreurs à éviter pour tenir une bonne comptabilité.

Mélanger les finances personnelles et professionnelles 

L’entrepreneur doit des comptes à ses clients, ses fournisseurs, ses employés, ses partenaires d’affaires, son banquier et bien sûr le plus important, les autorités fiscales. Si bénéficier des services d’un comptable pour auto-entrepreneur avec Livli semble être aussi simple, les obligations derrières sont d’un tout autre niveau.

Et la meilleure façon de se mélanger les pinceaux, c’est de ne pas faire la distinction entre ses finances personnelles et celles de son entreprise. Les conséquences d’une telle négligence sont plutôt graves. Le fait de mêler ses dépenses à celles de son entreprise rend extrêmement difficile l’évaluation de sa santé financière. En outre, l’entrepreneur a clairement du mal à passer sereinement les impôts.

Ne pas tenir à jour les registres financiers 

Aux yeux des autorités, le registre comptable désigne l’ensemble des documents comptables et financiers qui résument les transactions d’une entreprise et qui viennent appuyer celles-ci. C’est la raison pour laquelle il est important de conserver toutes les factures, les reçus et les relevés bancaires.

Ce sont ces petits documents qui font office de preuve devant les autorités fiscales pour attester l’authenticité du registre financier. À ce titre, l’entrepreneur sait qu’il doit tenir les registres financiers de son entreprise à jour pour ne pas faire face à d’éventuels problèmes d’ordre fiscal. Heureusement, il existe des logiciels de comptabilité ou tableurs pour aider l’entrepreneur dans la gestion de ces enregistrements.

Ignorer les obligations fiscales

D’une manière globale, l’obligation fiscale est la somme totale d’argent qu’une société doit verser au gouvernement en raison des impôts, taxes, cotisations sociales et autres contributions obligatoires imposées par la législation fiscale. Ne pas se conformer aux obligations fiscales revient donc à accepter les pénalités qui leur sont associées.

L’entrepreneur averti sait déjà qu’il doit se renseigner sur les réglementations fiscales spécifiques à son pays, c’est-à-dire le pays dans lequel son entreprise est enregistrée et solliciter l’aide d’un professionnel si nécessaire. Celui-ci, grâce à son expertise, saura donner bonnes directives pour éviter à l’entreprise d’entrer en conflit avec les autorités fiscales.

Ne pas facturer correctement 

La facturation précise et en temps opportun est essentielle pour garantir un flux de trésorerie régulier. L’entrepreneur doit pouvoir retracer chaque facture qu’il délivre juste avec quelques petites informations qu’il a pris le soin de mentionner sur chacune d’elles.

Assurer une bonne comptabilité implique donc d’émettre des factures correctes et détaillées, incluant toutes les informations requises, telles que les coordonnées du client, la description des produits ou services, les montants et les conditions de paiement.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 ⁄ 25 =